bRUNO aRTS | bIOGRAPHIE | lES aNNÉES 2000

2010“Aquarabellesques”, un petit recueil d’aquarelles et poésies parait aux éditions Arthur’R. Pascal Gallet en signe la préface.

Cette même année, Bruno Arts écrit des poèmes sur des musiques d’Eric Minen tirées des 2 derniers albums de ce musicien, “Mélodies Urbaines” et “ElectroMoods”. Accompagnés d’Eric Bailles à la basse, ils conçoivent ensemble le spectacle de poésie, musique et photos, “ElectroMoods”. Denis Vidalie, photographe et ami de Bruno Arts, projette “en live” des images illustrant poèmes et musiques. Ce spectacle fut donné aux Vendredis de Malaz (18 juin) et au Festival du Golf de Giez (26 juin).

• 28 Novembre 2010, une rencontre, un point de départ. Il est environ 17h00, Edouard Guêt (ivoirien vivant à Aix-les-Bains) arrive par hasard chez Bruno Arts (français vivant à proximité d’Annecy), dans un coin de Haute-Savoie, entre lacs et montagnes. Guitares, jam, feeling, Black & White, √4 (Racine de 4) vient de naître.

Samedi 11 décembre, première prise de son. Première piste de travail. Première chanson : Ossobala. Bruno Arts s’imprègne de l’esprit de la musique d’Edouard Guêt et compose un contrepoint qui s’inscrit naturellement dans la chanson. L’esprit musical de √4 est là.

A l’instar des “Glimmer Twins” (Mick Jagger & Keith Richards), Edouard Guêt & Bruno Arts écrivent et composent les chansons ensemble. Edouard Guêt apporte la base rythmique et le chant et Bruno Arts ajoute riffs, gimmicks, ritournelles, contrepoints,… Bruno Arts apporte également une touche finale à l’esprit des textes français d’Edouard Guêt.

L’esprit √4, c’est la rencontre de 2 musiciens de cœur qui jouent leur musique sans l’intellectualiser, dans le feeling du moment en parfaite harmonie et complémentarité. C’est aussi la rencontre de 2 cultures, celle de l’Afrique et de la Côte d’Ivoire avec celle de l’Europe et de la France. Entourés de musiciens expérimentés, voire virtuoses, reconnus sur la scène locale (Eric Bailles - basse, Lionel Boyron - batterie/percussions) ou nationale (William Garcin - violon).


2011 • Du 24 octobre au 5 novembre, Bruno Arts, Edouard Guêt et leurs musiciens s'enferment en studio et enregistrent le premier opus de √4 (Racine de 4).
Les 8 et 9 juillet, Bruno Arts, sur invitation de Pascal Gallet, expose dans l’enceinte du superbe Château du Cingle à Verna (38) dans lequel se déroule chaque année le Festival de Musique Classique du Cingle.


2012 • Le 8 février, sortie officielle de “Sugar Bonbon”. Le premier album de √4 est unanimement salué par la critique et est notamment chroniqué dans la rubrique “Qualité France” du célèbre magazine Rock&Folk dans son numéro de juin 2012.


2014 • Le 12 septembre Christophe Barbier (directeur de la rédaction de l’Express), accompagné de Pascal Gallet au piano donne au public de l’auditorium de Seynod (74) l’intégralité des poèmes du recueil “Aquarabellesques” dans le cadre des Vendredis de Malaz et de la remise de la plume d’or à Christophe Barbier par la Société des Auteurs Savoyards.


2015“On récolte ce qu’on s’aime”, le 9ème livre de Bruno Arts parait aux éditions Arthur’R. Beau livre de peintures et poésies, il est, en quelque sorte, une rétrospective des œuvres marquantes du travail pictural de Bruno Arts à travers plusieurs périodes dont celle relative à son travail numérique. Les poèmes quant à eux, s’inscrivent dans la suite des recueils précédents : La trilogie verbal d’un enfant de la Terre : Sans Titre | Sang Titre | Cent Titres, Chagrain d’Amour et Aquarabellesques. Ce livre contient plus d’une cinquantaine de peintures et plus d’une cinquantaine de poèmes.


2016 • Bruno Arts découvre la spiritualité orientale qui lui permet de surmonter ses blessures et un drame de son enfance et d'aller vers une paix intérieure. De ses propres méditations naîtra “Mon Journal Zen N°1”, paru aux éditions Arthur’R. Livre journal de bien-être et de méditation contenant des mandalas à colorier, des citations, de la poésie, des énigmes et des espaces d'écriture et de dessin, cet ouvrage est bien plus qu'un simple album de coloriage.
Dans le même temps avec ses amis Eric Bailles et David Mougel il crée le Bruno Arts' Trio l'occasion pour lui de mettre en relief sa poésie à travers un spectacle/concert de poésie et musique.

Dimanche 27 novembre, drame, sa femme, Pascale, disparaît tragiquement. Amputé de la moitié de lui-même, anesthésié, abasourdi, Bruno traverse se moment qui bouleverse sa vie en se tournant encore davantage vers la spiritualité. Grâce à deux livres en particulier :
L'autre côté de la vie de Philippe Ragueneau et
Dialogues avec l'Ange de Gitta Mallasz, il réussi à ne pas s'effondrer. Il trouve également soutien et réconfort en se jetant dans l'écriture et en poursuivant son projet Bruno Arts' Trio.